• Forum
    • Topics
    • Posts
    • Freshness
    • Atomiseur Reconstructible – Explications

      Atomiseur Reconstructible – Explications

        atomiseur reconstructible explication atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications kayfun 4 demonte

      Un atomiseur reconstructible ?

      Ressemblant à un gros clearomizer, l’atomiseur reconstructible (ou réparable) est un système qui laisse la possibilité de refaire sa résistance, selon plusieurs montages. Après la première prise en main de votre cigarette électronique et différents tests de “clearomizers”, vous aurez peut-être envie de découvrir d’autres sensations et pourquoi pas d’avoir un système vous permettant de créer vos résistances ? On connait les résistances amovibles et remplaçables où il suffit de dévisser l’ancienne pour en remettre une neuve, comme par exemple pour un SubTank, Atlantis, Nautilus… Il est aussi possible de construire par ses propres moyens cette “même résistance” que vous allez remettre en service. Mais les résistances sur les clearomizers sont souvent très petites et difficile à manipuler, c’est pourquoi il existe des systèmes techniquement plus accessibles appelés : atomiseurs reconstructibles. D’un diamètre d’environ 22mm (et doté d’un pas de vis 510), on utilise le plus souvent l’atomiseur reconstructible sur un Mod, électronique ou mécanique. Pour en savoir plus sur les Mod et Box Mod, veuillez vous rendre sur cette page d’explication : comment choisir un Mod ou un Box Mod ?

      Le lexique de l’atomiseur reconstructible

      Voici quelques parties essentielles au bon fonctionnement d’un atomiseur reconstructible.

      Le plateau (ou base)plateau atomiseur reconstructible atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications plateau

      Le plateau est une partie très importante, c’est souvent elle qui provoquera ou non un attrait pour un reconstructible. La connectique de type 510 représente le fitelage présent sous le plateau. Cet ensemble (plateau + connectique) peut être appelé “base” ! On distingue sur le plateau deux pôles, l’un positif et l’autre négatif, ils servent à fixer votre résistance. Info : il existe des plateaux avec 3 ou 4 posts pour réaliser deux, trois ou quatre résistances.

      airflow réglable atomiseur atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications airflowAirflow

      Placé sur la base, l’Airflow (traduction de “flux d’air) est une fenêtre par laquelle l’air entre dans l’atomiseur. La plus part du temps réglable grâce à une bague rotative, il sert à :

      • refroidir la résistance
      • alimenter la chambre d’atomisation
      • favoriser une mélange air / vapeur

      L’air flow est plus ou moins aérien en fonction de son tirage. Un Airflow aérien signifie que l’air entre en masse et très facilement dans l’atomiseur. A l’inverse, un tirage serré veut dire que l’entrée d’air est réduite. Info : plus le tirage est aérien, plus conséquent est le volume de vapeur.

      Chambre d’atomisation ou clochecloche pour atomiseur atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications cloche

      C’est l’endroit dans lequel se forme la vaporisation du e-liquide. Aspiré par les mèches, le e-liquide bouillonne au contact de la résistance avant de se transformer en vapeur. Une fois sous forme de vapeur, le e-liquide est amené vers le haut de l’atomiseur grâce à la cheminée (partie haute et longitudinale de la choche). La cloche isole la résistance du réservoir, elle est construite en acier inoxydable. Info : une chambre d’atomisation réduite favorise la concentration des arômes du e-liquide.

      réservoir et tank atomiseur atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications tank2Réservoir ou Tank

      Le réservoir (ou Tank en Anglais) est la partie centrale d’un atomiseur reconstructible, il contient le e-liquide. Avec une capacité comprise entre 2 et 7ml, il diffuse progressivement le e-liquide à la résistance grâce aux mèches. Pouvant être construit en plastique ou en verre,c’est une partie démontable pour refaire un plein. Il est également possible de le changer en cas de casse, lors d’une chute de l’atomiseur. Info : un réservoir en Pyrex (verre) a l’avantage de ne garder aucune saveur après nettoyage.

      Top cap et drip tipdrip tip 510 atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications drip tip

      Le top cap est la partie supérieure du réservoir. Simple à visser et à démonter, il dispose d’une connectique de type 510 pour insérer le drip tip. Un drip tip est l’embout buccal destiné à être mis à la bouche, c’est un tube par lequel passe la vapeur. Il en existe de plusieurs matières comme le Delrin (plastique), l’Inox ou encore le Téflon Info : la conenctique 510 est universelle, il est généralement possible de personnaliser le drip tip selon vos souhaits.

      Les deux familles d’atomiseurs reconstructibles

      On distingue dans la cigarette électronique deux grandes familles d’atomiseurs reconstructibles : le type “Tank” et le type “Dripper”.

      L’atomiseur reconstructible “Tank” :atomiseur tank reservoir atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications ato tank 2

      Comme son nom l’indique, “Tank” signifie “Réservoir” en Anglais. L’atomiseur reconstructible dispose d’un réservoir en e-liquide pouvant aller jusqu’à 6-7ml pour les plus gros. Tout comme un clearomizer, il possède une mèche (coton ou fibre : cf. partie mèche) qui absorbe le e-liquide présent dans le réservoir avant de l’amener sur la résistance. Outre le système de dépression, chaque mèche possède une certaine capillarité qui “aspire” le e-liquide. Une fois la mèche imbibée, le e-liquide s’échappe sous forme de vapeur au contact de la résistance (fil résistif). Le Tank peut être transparent (en Pyrex, PMMA…) pour voir la quantité de e-liquide restante ou en Inox pour un aspect plus homogène.

      Les avantages des différents réservoirs :

      • Pyrex : il résiste à la corrosion et ne garde aucune saveur après nettoyage
      • PMMA (plastique) : plus solide qu’un Pyrex, il est transparent mais peut garder un goût résiduel après nettoyage
      • Inox : le plus résistance de tous, son inconvénient est d’être opaque, on ne voit donc pas la quantité de e-liquide

      Les types de montages pouvant être réalisés sur un atomiseur Tank

      On reconnait 3 grandes familles de montages qui s’expliquent en partie grâce au type de mèche utilisé :

      • Microcoil Coton : une mèche en coton est emprisonnée par des spries (boucles) serrées.
      • Montage Mesh : la mèche prend la forme d’un tissu d’acier appelé Mesh, on parle ici de montage Genesis.
      • Fibre de silice : ressemblant à une cordelette blanche, ce montage utilise des spires non serrées.

      Actuellement, le montage le plus utilisé reste celui à base de coton ou fibre de cellulose sous la forme d’un microcoil. Même si le Genesis a été relativement abandonné, il garde quelques fans et “experts” qui aiment son rendu. La silice est un montage très rarement utilisé, elle n’apporte pas véritablement d’avantage mis à part sa solidité.

      Le placement de la résistance sur l’atomiseur :

      • Top coil : Signifie que le montage se réalise sur la partie haute de l’atomiseur reconstructible.
      • Bottom Coil : Le montage est situé sur le bas de l’atomiseur, sous le réservoir.

      Un atomiseur reconstructible “Top Coil” offre une vapeur plus chaude qu’un “bottom coil”. Le rendu des saveur est aussi différrent étant donné que la vapeur en bouche n’arrive pas à la même température. Actuellement, la plus part des atomiseurs sont de type Bottom Coil pour préserver un maximum les arômes. Par ailleurs, avec une résistance placée sur le bas, le e-liquide est constamment en contact avec les mèches, pour une meilleure alimentation.

      L’atomiseur reconstructible “Dripper” :

      cuve atomiseur dripper atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications cuve dripperDrip“, en Anglais, peut signifier “goutte à goutte” et ainsi expliquer tout son fonctionnement ! Même si le principe d’évaporation de votre liquide reste identique entre un Dripper et une version reconstructible Tank, le Dripper est un système qui ne contient pas de réservoir. Il est de ce fait souvent plus petit (moins long). Pour faire simple, un Dripper est un “tube” dans lequel on retrouve entre 2 et 4 connectiques (plots) pour monter sa résistance (mèche + fil résistif).

      Le “réservoir” du dripper

      Le seul “réservoir” que l’on retrouve sur un dripper est les quelques gouttes de e-liquide que l’on dépose sur les mèches, afin de les imbiber avant qu’elles ne s’évaporent au contact de la résistance chauffante (fil résistif). Désormais, les drippers ont une cuve (un plateau avec rebords) utile à déposer le coton et retenir plus de e-liquide (entre 1 et 2ml, parfois plus).

      Pourquoi utiliser un dripper, les avantages

      Le Dripper est souvent utilisé pour goûter un liquide, l’avantage est de pouvoir se faire une idée en seulement quelques gouttes, à l’inverse d’un Tank. Certains lui trouvent une meilleure restitution des saveurs… C’est une affaire de goût ! Le dripper est également très utilisé pour produire de gros nuages et s’adonner à la pratique du Power Vaping ! Important : que ce soit sur un atomiseur reconstructible Tank ou Dripper, le flux d’air (ou airflow) est crucial. Il faut TOUJOURS que la résistance soit au plus près de l’entrée d’air. Une résistance éloignée donne un hit (sensation en gorge) trop important et désagréable, ainsi que peu de vapeur. A l’inverse, une résistance proche de l’airflow engendre une vapeur abondante avec un hit légèrement plus fable.

      Atomiseur reconstructible Tank VS Dripper :

      L’atomiseur reconstructible de type Tank est le plus répandu. Grâce à sa capacité de réserve en e-liquide, il ne nécessite pas de recharge régulière comme son cousin, le “dripper”. Mais chacun y trouve son avantage, il n’y a pas de système mieux ou moins bien, le choix dépend de l’utilisation, du montage et du rendu que l’on souhaite.

      Les différents types de fils

      Le fil résistif

      Pour refaire la résistance d’un atomiseur reconstructible, il faut une partie chauffante que l’on appelle fil résistif. Ce fil permet au e-liquide présent sur la mèche de s’évaporer.fil resistif atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications fil resistif Il existe plusieurs types de fils résistifs (Kanthal, Inox, Nichrome…) qui se mesurent en fonction de leurs diamètres. Vendu sous forme de bobines (10m environ), on trouve généralement un diamètre de fil compris entre 0.15mm et 0.50mm, le plus utilisé reste le 0.3mm ! Plus votre fil résistif est gros, plus sa résistivité est faible (proche de 0Ω), il chauffe plus rapidement et plus fortement qu’un fil fin. On mesure la résistivité d’un fil résistif en Ω/m (Ohms/mètre), prenons l’exemple d’un Kanthal A1.

      • Kanthal A1 – 0.3mm = env. 20 Ω/m
      • Kanthal A1 – 0.2mm = env. 45 Ω/m

      L’alliage utilisé joue également un rôle important dans la résistivité, un fil de type Kanthal 0.20 ne donne pas la même résistivité qu’un fil en Inox ou en Nichrome.

      • Inox 316L – 0.20mm = env. 22.5 Ω/m
      • Inox 316L – 0.15mm = env. 43.5 Ω/m

      En résumé, plus le diamètre du fil est gros, plus il est destiné à faire des résistances basses. Le Kanthal A1 est l’alliage le plus utilisé, il présente l’avantage d’être à la fois solide et facile à travailler.

      Le fil résistif à contrôle de température

      Certaines Box offrent un contrôle de température, c’est à dire que l’on peut limiter la chauffe en °C de sa résistance (entre 100°C et 300°C). L’avantage d’un contrôle de température est que l’on ne risque pas de surchauffe, on maitrise entièrement l’évaporation du e-liquide. Il est nécessaire d’utiliser un fil résistif adapté pour que le Mod puisse bien le contrôler : le Ni200 et le NiFe sont deux alliages qui permettent cette pratique.

      Le Fil non résistif (Ni200)

      nickel ni200 atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications ni200Le fil non résistif (en Nickel ou Ni200) peut être considéré comme une simple jonction, il n’a pas pour objectif de chauffer, il est rarement utilisé ! Le fil non résistif conduit le courant jusqu’à la limite du fil résistif (sur certains atomiseurs reconstructibles) pour éviter les points chauds. Le point chaud est l’ennemi du reconstructible, il apparaît lorsqu’une partie de la résistance chauffe anormalement. Il est possible de le détecter quand une partie du fil résistif ne touche pas la mèche, ou quand votre fil résistif est dans le vide (entre la fin de la mèche et la connectique). En mode “production”, c’est à dire avec un atomiseur reconstructible armé de e-liquide et prêt à être vapoté, il ne faut jamais que le fil résistif rougisse, surtout sur un point en particulier. En revanche, il est tout à fait normal que le fil soit uniformément rouge lorsque la mèche est sèche ! Le fil non résitif est aujourd’hui très peut utilisé car les Genesis et autres atomiseurs à céramique se font rares.

      Les dérives du Ni200

      Comme vu précédemment, le Ni200 est depuis début 2015 utilisé comme un fil résitif étant donné que cet alliage permet un contrôle de température sur les Box. Une résistance faite en Ni200 est très basse (entre 0.1 et 0.2Ω), c’est pourquoi il est nécessaire de bien connaitre sa Box et les limites de son accu avant de les réaliser !

      Le Choix de sa mèche

      La mèche est la partie de l’atomiseur reconstructible qui assure l’alimentation de la résistance. Elle absorbe le e-liquide et lui permet de s’évaporer lorsque celui-ci est placé entre les spires du fil résistif. Choisir une mèche à sa convenance est difficile, il faut généralement en tester plusieurs pour LA trouver. La résistance à la chaleur et la juste capillarité sont des points cruciaux pour vous aider à choisir.

      Une mèche en coton et ses dérivéscoton pour atomiseur atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications coton

      Très en vogue actuellement, le coton est pour les vapoteur une mèche redoutablement efficace. Adapté à l’utilisation de pratiquement tous les atomiseurs, le coton se distingue par sa bonne capillarité et son absence de goût parasite. Généralement utilisé pour réaliser un montage de type “microcoil” (petites spires serrées les unes aux autres), le coton peut être changé rapidement pour repartir sur un système “neuf”.   fiber freaks atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications fiber   La fibre de cellulose (initiée par Fiber Freaks) est une alternative au coton qui, depuis sa sortie, arrive à conquérir le coeur des vapoteur. Avec un aspect proche du coton, sa capillarité, résistance et maniabilité est améliorée par rapport au coton. Pour réaliser un microcoil, il est utile de s’équiper d’une tige en inox d’environ 2mm avec des spires serrées. Une fois la résistance construite, le coton doit se glisser à l’intérieur pour former une sorte de moustache.

      Une mèche en fibre de silicefibre de silice pour ato atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications silice

      Très utilisée au début des atomiseurs reconstructibles, elle marque aujourd’hui un certain retrait au profit du coton. Ressemblant à une cordelette blanche, elle a pour principal intérêt de ne pas brûler quand elle est chauffée. Il est donc possible d’opter pour un “dry-burn” en guise de nettoyage. On peut justement distinguer une bonne fibre d’une mauvaise en la chauffant au chalumeau, elle ne doit pas noircir ! La mesure de la fibre de silice (ou fibre de silica) est assurée en mm en fonction de son diamètre, la taille la plus fréquente est de 2mm mais on peut aussi trouver du 1mm ou du 3.5mm. Il est commun de mettre 2 brins pour construire une mèche, il suffit alors de faire les spires autour des 2 brins superposés. Les spires de votre Kanthal peuvent être ajustées à l’aide d’un tournevis sans risque de détériorer la fibre.

      Une mèche en Mesh

      mesh pour resistance atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications meshLe Mesh est un tissu d’acier inoxydable de type Inox 316L, généralement proposé sous forme de feuilles (format A4 – A5 ou A6…;) atomiseur reconstructible - explications Atomiseur Reconstructible - Explications 13, il est réputé pour sa grande capillarité et robustesse. Le Mesh est mesuré en fonction de son nombre de fibres par pouce ; par exemple le repère #200 est donné pour du 200 fibres par pouce. Il existe aussi du Mesh #325 – Mesh #400 ou encore du Mesh #500. Puisque le Mesh est en Inox, le dry-burn peut être réalisé sans contrainte !   On parlera d’un montage de type Genesis lorsque l’on décide de construire “une mèche” en Mesh. Sommairement, un montage Genesis consiste à enrouler le Mesh sur lui même pour former un tube d’Inox fortement serré. Pour vous donner une idée, il faut prendre environ 9cm de longueur (env. 4-5cm de large) de Mesh #200 pour réaliser votre mèche qui fera entre 2 et 3mm de diamètre. L’oxydation du Mesh au chalumeau est aussi une étape importante suivant le montage que l’on souhaite réaliser. Un montage Genesis est aujourd’hui très peu utilisé, seul quelques fans continuent à le réaliser à cause de sa complexité.

      Les outils nécessaires à l’utilisation d’un atomiseur reconstructible

      Pour des raisons de praticité et d’aisance dans la construction de résistances sur les atomiseurs reconstructibles, nous vous conseillons le matériel suivant :

      • Pince coupante de précision : pour couper le fil résistif et ses mèches.
      • Ciseaux de précision : pour couper la fibre, le coton.
      • Support Ohmmètre : pour tester la valeur de vos résistances avant de la mettre sur votre Mod et repérer un court circuit.
      • Un chalumeau : pour oxyder le Mesh.
      • Un briquet : pour chauffer et stabiliser le fil résistif.
      • Une pince à tête céramique : pour serrer les spires d’un microcoil.
      • Tige Inox pour microcoil : pour réaliser un microcoil selon le diamètre désiré.
      • Coiler : outil pour réaliser un microcoil avec des spires bien serrées.
      • Support ato : utile afin de positionner sa base (plateau) de manière fixe pour travailler.

      Nous rappelons que les atomiseurs reconstructibles sont destinés à des personnes passionnées et minutieuses, désireuses de se lancer dans la réalisation de résistances. Taklope.com ne pourra malheureusement pas accompagner chacun d’entre vous dans l’apprentissage des atomiseurs reconstructibles, dans les différents montages et  le diagnostic de chacun des problèmes rencontrés. Nous vous invitons vivement à visiter le forum des vapoteurs et les différents Tutos vidéo sur Youtube qui sont tous deux une véritable mine d’or d’informations !

      VN:F [1.9.16_1159]
      Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
      VN:F [1.9.16_1159]
      Rating: +1 (from 1 vote)
    • 2
    • 2
    • Last post by info-actu
      il y a 3 ans et 4 mois